dimanche 22 mai 2016

De fil en aiguille, 6: New York

Ce printemps, j'ai eu la grande chance de me rendre à New York.
Ah, l'Amérique, ce pays formidable où on peut acheter ses cigarettes à la pharmacie et où la clim tourne à fond dès qu'on frôle dangeureusement les 17°.
Pour de vrai, je ne vais pas vous saouler avec mon voyage - fabuleux au demeurant -  ni avec les kilomètres de laine tricotés pendant le trajet, vu qu'en définitive, je n'ai pas osé prendre mon tricot en cabine bien que les aiguilles soient théoriquement autorisées par les autorités américaines (j'ai pas eu envie de tester le seuil de tolérance des imposants agents de la douane de Newark qui parlent très fort...)



lundi 18 avril 2016

La revanche de la moutarde

Si vous vous rappelez bien, lors de l'épisode de Noël, je vous avais parlé de mes déboires pour trouver une jolie laine moutarde qui passe en machine.
Bon, manifestement j'avais mal regardé parce qu'il en existait une pile sous mon nez... chez Drops!
Et donc, pour succéder au gilet wasabi, j'ai offert à ma nièce d'amour un pull moutarde de printemps.



jeudi 24 mars 2016

La petite écharpe du café

Il y a quelques temps, j'avais tricoté une petite écharpe toute simple en alpaga Drops (encore lui), qui depuis remplit tout à fait son office en réchauffant le cou de son destinataire. C'était ici.
Mais voilà que récemment (enfin disons que c'était il y a quelques mois), on m'en a réclamé une deuxième, de couleur rouge cette fois.


mardi 8 mars 2016

Révolution basque

L'hiver n'a pas vraiment fait de halte sur la pointe bretonne, mais il faut bien reconaître qu'on se gèle quand même un peu.
Et comme justement ça fait un petit moment que me trottait dans la tête une méthode révolutionnaire pour confectionner un bonnet, je me suis dit que c'était maintenant ou l'année prochaine.
J'ai donc mis au point un buruko, soit "couvre-chef" en langue basque.

Tricoté avec des restes de Cascade Pure Alpaga et de Dolce di Luce, aig. 3,5