mardi 18 février 2014

Combiné nordique

Veera, la surdouée du tricot venue du nord, je m'y étais déjà frottée.
L'affreux gilet de la frangine, vous vous souvenez? Bon bin à la base, c'était un Veera.
À la suite de ce cuisant échec, j'avais tenté un de ses châles... mon Dieu, j'ai cru que j'allais mourir d'ennui sur ce machin. C'était un peu le plat pays version point mousse, si vous voulez. Horrible. J'ai jeté les aiguilles au bout de 15 rangs.
Mais j'aime vraiment bien ce qu'elle fait et quand j'ai détricoté l'affreux gilet franginal (ou plutôt quand ma maman l'a fait), j'ai tout de suite su que j'allais le recycler en un nouveau projet Veeresque: le pull "Flowing Lines".




Et bien je n'ai pas été déçue.
La vache! Veera c'est un peu le Einstein du tricot! Oh là là comment que c'est savant! Je vais vous dire un truc, j'aimerais pas du tout me réincarner en un neurone de Veera plus tard. Non, parce que ça doit chauffer là-dedans.



Le pull se tricote de haut en bas et la construction du col est bluffante (et franchement, je n'aurais jamais compris toute seule comment ça marchait sans l'aide d'une bonne âme du café tricot). Attention, quand je dis ça, je ne veux pas dire que c'est compliqué: si vous suivez à la lettre les instructions (même sans comprendre), vous aurez bon. Et vous aurez l'impression d'avoir ajouté une case à votre cerveau!



Evidemment, il m'a fallu quelques détricotages au début, on ne se refait pas, entre les jetés que j'avais mal faits parce qu'ils étaient suivis d'une maille envers et le diagramme dont j'avais pas compris qu'il se lisait dans les deux sens, ça a mis un peu de temps à débuter. (Oui, hum, bon, l'effet "case en plus" ne saute pas immédiatement aux yeux...)

Ensuite par contre, ça roule tout seul! Les manches ont une construction "contiguous", m'a-t-on dit, qui est ma construction préférée parce qu'elle n'implique pas de relever les mailles (je fais ça très salement).
J'ai longuement hésité pour la taille et finalement j'ai fait du S parce que Veera préconise de porter le pull près du corps. Bon bin là, ok, on est près du corps! Moi qui voulais me mettre au culturisme en 2014, c'est encore raté.





Côté laine, c'est de la Bouton d'or 100% laine (pile poil la quantité nécessaire, donc heureusement que j'ai fait du S), bien chaud donc, d'autant que bien près du corps, hein...
Il ne manque plus que l'hiver, quoi.

Flowing Lines, de Veera Velimaki, disponible (en anglais) sur Ravelry. Laine Bouton d'or (plein de pelotes, je sais plus combien), tricoté majoritairement avec des aiguilles 5 et beaucoup de plaisir. 

12 commentaires:

  1. article qui me ressemble un peu :défaire , redéfaire ,re-re défaire ,recommencer autre chose , douter jusqu'à la fin du résultat et puis ...enfin être (à peu près ) satisfaite !!
    en tout cas ton pull est très sympa et te va très bien ! au prochain !!!
    à bientôt
    Cosette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Oui, j'ai hâte d'en refaire un autre en laine recyclée!

      Supprimer
  2. Bravo Bravo !!!!!!! Superbe et il te va très bien !!!!!! J'ai hâte de le voir "en vrai" ! Tu deviens une vrai technicienne dis-donc.... Je me sens "petite" tout d'un coup !
    Mais pourquoi es-tu si juste ne quantité ? Le gilet que tu as (que ta maman a) défait était immense non ?
    A très bientôt
    Mimousse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne question pour la quantité... pas compris... Peut-être que le motif de vagues bouffe de la laine?

      Supprimer
  3. Comme il est beau !
    Et le près du corps, ça vous va bien.

    RépondreSupprimer
  4. Il est trop trop beau ! Et tu l'as bien avancé depuis le dernier café-tricot, bravo !
    Bises et à bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bin oui, en fait ça avance vite! Merci d'être passée!

      Supprimer
  5. Il est super joli et te va très bien. Maintenant même s'il ne fait pas froid, il faut que tu le mettes pour le prochain café tricot.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, même s'il fait tellement doux que je suis obligée de mettre un short, je porterai le pull c'est sûr!

      Supprimer
  6. Dis donc, cela te réussit le dé-tricotage ! Tu es super canon avec ton pull.
    Je n'aurai plus jamais de scrupules à de te faire défaire et refaire (je n'en ai pas vraiment eu jusqu'à maintenant d'ailleurs, hihihi !).
    Comme Mimousse, je m'interroge. Où as-tu fourré le reste des pelotes de l'immense gilet ? As-tu fouillé toutes tes corbeilles ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, mon sac plastique Shell qui prouve que ma maman a mis tout un trajet paris-quimper a défaire le gilet, il est vide et bien vide! J'ai tricoté avec des aiguilles plus petites, ça c'est sûr et le gilet avait des manches semi-courtes... OU alors mes pelotes ont disparu chez moi en même temps que mon mètre-ruban et ma boule à thé, y a des mystères dans cette maison.

      Supprimer