vendredi 15 août 2014

Le Maluka

Nul besoin d'essayer d'inventer un titre malin pour celui-ci. C'est LA star de toutes les écharpes, le gros best-seller du café tricot (et sans doute de Ravelry aussi).
Ca tombait bien, il me fallait une bonne idée pour tricoter un truc joli et rapide. Moi qui n'avais jamais fait de Maluka, il était temps que je comble cette lacune.

Alors... comment vous dire?


Le début a commencé un peu comme un cauchemar.
Non mais cette dentelle de l'enfer!
J'ai cru que j'allais casser mes aiguilles de rage tellement je n'arrivais pas à retomber sur le bon nombre de mailles (à savoir 20, pas la mer à boire non plus) pour ce fichu machin plein de trous. J'ai défait une dizaine de fois...
Et puis heureusement, une fois de plus j'ai été sauvée par une bonne âme! Une psychopathe du Maluka qui doit en être à sa 12e version.
"Mais enfin Perrine, c'est enfantin!" qu'elle m'a dit.
Et en effet, ce le fut... une fois que j'eus transformé ce foutu diagramme de dentelle en vraies instructions écrites avec des vrais mots dedans.




À ce moment-là, tout s'est éclairé et j'ai compris pourquoi j'avais toujours été nulle en solfège. Pourquoi ma prof de piano me répétait "mais vous parlez des langues étrangères, comment se fait-il que vous n'arriviez pas à lire les partitions?" Hé bien parce que ça n'a rien à voir, tiens! Les langues ça se fait avec des phrases pleines de mots, tandis que le solfège ou le diagramme, ce sont des symboles! Et visiblement le symbole, c'est pas mon truc.

Une fois ce petit problème d'intelligence résolu, le Maluka s'est fait en deux coups de cuillers à pot.
Je préfère vous avertir que je viens de rejoindre les rangs des psychopathes. Il va y en avoir d'autres, des Maluka...




Tricoté en double avec un écheveau et demi de Cascade, Baby alpaga lace coloris 1426 (c'est poétique).
C'est une laine magnifique, très douce, qu'on peut porter à même la peau, on pourrait s'en faire une chemise de nuit (un futur projet fou en perspective?)

Si vous le réalisez, surtout, n'allez pas imaginer qu'il s'agit d'un châle, sans quoi vous vous exposez à une sérieuse déconvenue. Il s'agit d'un petit foulard à porter en cas de fraîcheur mi-saisonnière. Et vu comme ça, il est parfait.


Petite précision technique: après un premier essai de jersey minuscule (il se pourrait bien que j'aie mal lu les instructions...) j'ai recommencé en lisant correctement et avec des aiguilles 4,5 alors que la dentelle est tricotée en 3,5. Hé bien je conseille cette technique (merci Michèle!) parce que ça m'a sauvé mon ouvrage!



mardi 5 août 2014

La petite robe d'été

Ca y est, je crois que je suis un peu tombée dans la couture.
Mais pas au point de pouvoir réaliser une petite robe (j'en suis à dompter la machine, ce qui est déjà un grand pas).
Alors on fait quoi quand on voit un super joli modèle mêlant tricot et couture mais qu'on n'est pas capable de s'occuper de la partie tissu??? Bin on râle au café tricot et une des nombreuses fées qui le fréquentent vole à votre secours.
(Non franchement, ça devient de l'abus tous ces coups de main que je réclame... et vous croyez que je leur rendrais la pareille? Tu parles!)
Grâce à l'intervention divine de Michèle, une fille en or, j'ai l'honneur de vous présenter la petite tenue d'été qui va faire des ravages!

Modèle Robe d'été, de Sandrine & Compagnie, disponible gratuitement en français sur Ravelry.
Taille 4 ans, 1 pelote de Bamboulène et un coupon de Liberty of London, if you please.
Alors qu'on se comprenne bien: malgré ma tendance monomaniaque à me tricoter des trucs minuscules, celle-ci n'est pas pour moi (c'est quand même du 4 ans).



Petite mention spéciale pour le tissu: je l'ai acheté dans la petite mais néanmoins très très chouette mercerie de Quimper, Le petit monde d'Annie, cachée dans la venelle au poivre. Si vous y êtes de passage, courrez-y. Non seulement ils ont un très grand choix de tissus, de boutons, d'accessoires de qualité mais en plus ils distribuent la laine Fonty (ce qui va certainement donner lieu à quelques dépenses inconsidérées cet hiver). Et pour couronner le tout, Annie et Roger sont adorables. Roger m'a même fait des boutons sur mesure pour aller avec la robe (et pour une somme trois fois plus que modique!):

Ambiance "impression soleil couchant"

Non mais ça vous fait pas craquer, vous?

Un grand merci à Michèle pour ses jolies photos, sa générosité, son inépuisable (enfin j'espère...) patience avec les petites jeunettes qui font n'importe quoi en se plaignant ensuite que c'est nul et pour sa crème renversée à tomber à la renverse!
THANK YOU SO MUCH! DANKE SCHÖN! GRAZIE MILLE! MUCHAS GRACIAS! ARIGATO! KIPPIS! (Non ça en vrai ça veut dire "Tchin-tchin à ta santé" en finlandais mais j'ai pas pu m'empêcher).