mercredi 21 décembre 2016

Ma robe d'hôtesse

Ouais, ça y est, je l'ai fait.
Je me suis tricoté une robe.



vendredi 9 décembre 2016

Vertes manches

En début d'année, j'avais acheté une ravissante laine verte et vaporeuse à l'inénarrable Salon de l'aiguille en délire.
Air de Drops, coloris vert mousse (vert pâle, en fait)

samedi 3 décembre 2016

Métamorphose

C'est pas pour me vanter, mais il y a des fois où j'ai de bonnes idées.
Aujourd'hui par exemple.
Vous rappelez-vous cette immondice que vous vîtes ici même il y a quelques temps? Cette chose innommable que j'entrepris de réaliser pour un mariage?


jeudi 24 novembre 2016

Fraise vanille

Merci pour vos commentaires par milliers sur le billet précédent! Comme quoi, le pied est un sujet rassembleur, ce mot tellement à la mode qui me fait penser que moi aussi, avec un thème pareil, je pourrais me présenter aux élections vu que bon, manifestement, même si on dit absolument n'importe quoi, hein...
Mais aujourd'hui, parlons un peu d'autre chose.
L'autre jour, comme ma soeur prenait de l'âge, je lui ai ficelé vite fait un petit cadeau: un bonnet.
Et oui, un de plus, parce que le précédent, bah elle l'avait perdu.


mardi 1 novembre 2016

Mes orteils et moi (et vous)

Fétichistes du pied, réjouissez-vous! Non, aujourd'hui je ne me déshabille pas les petons, mais on va causer de ce sujet qui, apparemment, vous émoustille.
(Une question pour commencer: les fétichistes du pied existent-ils vraiment? Messieurs dames, existez-vous? Ou bien est-ce encore un de ces mythes dont tout le monde - et moi la première donc - se plaît à perpétuer l'existence pour on se demande bien quelle raison?)
Donc aujourd'hui: MES PIEDS.



lundi 19 septembre 2016

Aod

Aujourd'hui, laissez-moi vous présenter le bel Aod!



jeudi 18 août 2016

Succès et hyménée

Quelle inspiration, ce titre!
Oui, bon, je cherchais un pendant rimé à un des titres précédents ("mariage et ratage") alors j'ai fait mon possible, mais mon possible n'est pas terrible (cependant il rime).
Et puis c'est l'occasion de se rappeler que le terme "hyménée" est masculine.

Continuons donc dans mon histoire de mariage où nous m'avions quittée bien dépourvue, sans rien à me mettre sur le dos. Vu l'échec du tricot, je me suis tournée vers la couture.
Etant donné mon niveau de "débutante qui se débrouille" et comme c'était pas le moment de merder, j'ai choisi la couture valeur sûre (toujours en rime).
J'ai nommé Deer&Dure, bien sûr.

Robe Belladone, régal de chez Deer&Doe

jeudi 4 août 2016

Protège-clubs

Comme une lectrice m'a demandé si je pouvais lui traduire les instructions des protège-clubs de golf de Purl Bee dont la réputation n'est plus à faire, les voilà!
Amusez-vous bien et faites des golfeurs heureux!

Golf clubs covers, Purl Bee

samedi 30 juillet 2016

Mariage et ratage


Fin juin j'étais de mariage... Eh oui ce sont des choses qui arrivent!
J'avais prévu de ressortir ma traditionnelle robe dévolue à ce genre d'occasions, celle que vous m'avez forcément vu porter si vous m'avez invitée à votre mariage au cours de ces dix dernières années. (Hé oui, dix ans. Quand j'aime c'est pour la vie et cette robe a eu la chance d'échapper aux vagues de tri successives et toujours plus virulentes que j'opère régulièrement dans ma garde-robe).



samedi 2 juillet 2016

Lectures tricotesques

Comme je vous l'annonçais dans mon billet sur New York, j'ai profité de mon séjour pour bouquiner tricot, entre autres.
Deux ouvrages bien différents dont je m'en vais vous parler aujourd'hui.

D'abord, une lecture dont je me réjouissais par avance: Knitlandia, de Clara Parkes.



dimanche 19 juin 2016

Le printemps de la couture

Oh oui je suis en plein printemps... Des envies qui fleurissent, des réalisations qui pullulent, des coutures qui bourgeonnent!
Et j'ai trouvé mon graal... la petite robe cousue!


mercredi 1 juin 2016

Mon truc en toile

Si vous avez bonne mémoire, vous devez vous rappeler qu'il y a quelques mois, avec une amie, on était allées se perdre dans les méandres du Salon de l'aiguille en folie. Où j'avais fait l'acquisition d'un charmant patron de couture sur un non moins charmant stand anglais, Merchant & Mills.



dimanche 29 mai 2016

Enième du nom

Lorsque je vous ai parlé de mon voyage à New York l'autre jour, je vous ai dit que je n'avais pas tricoté dans l'avion. Et c'est vrai.
Mais pour arriver jusqu'à l'avion, il m'a bien fallu prendre le train. Et une fois là-bas, j'ai pris tout de même quelques moments pour tricoter.

Or quel est le tricot de voyage par définition?
Celui qui se réalise sans modèle?
Celui qui ne prend pas de place?
Celui qui est facile, agréable, pas embêtant?
Mais oui mais oui c'est lui, le Cassis... le shawlette... Le cassis shawlette!


dimanche 22 mai 2016

De fil en aiguille, 6: New York

Ce printemps, j'ai eu la grande chance de me rendre à New York.
Ah, l'Amérique, ce pays formidable où on peut acheter ses cigarettes à la pharmacie et où la clim tourne à fond dès qu'on frôle dangeureusement les 17°.
Pour de vrai, je ne vais pas vous saouler avec mon voyage - fabuleux au demeurant -  ni avec les kilomètres de laine tricotés pendant le trajet, vu qu'en définitive, je n'ai pas osé prendre mon tricot en cabine bien que les aiguilles soient théoriquement autorisées par les autorités américaines (j'ai pas eu envie de tester le seuil de tolérance des imposants agents de la douane de Newark qui parlent très fort...)



lundi 18 avril 2016

La revanche de la moutarde

Si vous vous rappelez bien, lors de l'épisode de Noël, je vous avais parlé de mes déboires pour trouver une jolie laine moutarde qui passe en machine.
Bon, manifestement j'avais mal regardé parce qu'il en existait une pile sous mon nez... chez Drops!
Et donc, pour succéder au gilet wasabi, j'ai offert à ma nièce d'amour un pull moutarde de printemps.



jeudi 24 mars 2016

La petite écharpe du café

Il y a quelques temps, j'avais tricoté une petite écharpe toute simple en alpaga Drops (encore lui), qui depuis remplit tout à fait son office en réchauffant le cou de son destinataire. C'était ici.
Mais voilà que récemment (enfin disons que c'était il y a quelques mois), on m'en a réclamé une deuxième, de couleur rouge cette fois.


mardi 8 mars 2016

Révolution basque

L'hiver n'a pas vraiment fait de halte sur la pointe bretonne, mais il faut bien reconaître qu'on se gèle quand même un peu.
Et comme justement ça fait un petit moment que me trottait dans la tête une méthode révolutionnaire pour confectionner un bonnet, je me suis dit que c'était maintenant ou l'année prochaine.
J'ai donc mis au point un buruko, soit "couvre-chef" en langue basque.

Tricoté avec des restes de Cascade Pure Alpaga et de Dolce di Luce, aig. 3,5

lundi 29 février 2016

Grands petons

Voilà un moment que ma moitié se plaint régulièrement d'avoir froid aux pieds.
Et pourtant c'est seulement l'autre jour que m'est venue l'idée révolutionnaire de remédier à son problème en lui tricotant des chaussettes!



samedi 20 février 2016

Océan de mousse

Pour l'anniversaire d'une amie, il me fallait un petit projet rapide à faire avec une laine achetée spécialement pour elle.
J'avoue que je ne suis pas allée chercher ce projet bien loin (mais j'avais acheté la laine dans le sud, ça compense, non?) et j'ai réalisé un châle au point mousse.
Bin ouais, on a dit simple et rapide!

Châle Matilda, par Une poule à petits pas, disponible gratuitement et en français sur Ravelry, quoiqu'il n'y ait pas franchement besoin d'un modèle sur ce coup-là, hein...

jeudi 11 février 2016

La fête de l'aiguille

Cette année pour la première fois, je suis allée au Salon de l'aiguille en fête!
(Voilà qui justifie ce rythme de billets complètement effréné.)



mercredi 10 février 2016

En français dans le tricot

Un mot aujourd'hui pour vous annoncer que Dexter, fantastique modèle d'Isabell Kramer, est désormais disponible en français sur Ravelry!
(Cliquez sur "Lire la suite" pour lire la suite. Mais non je ne vous prends pas pour des abrutis, mais je crois que certains n'avaient pas vu...)


dimanche 7 février 2016

De derrière les fagots

Rien ne vaut un petit ménage de printemps sur son blog (oui, ici c'est le printemps, j'en veux pour preuve qu'une fleur d'hortensia a éclos dans mon jardin), pour ressortir des vieux projets que j'avais complètement oublié de publier.

Comme par exemple, ce bonnet tout simple offert à ma sœur à Noël il y a un an.

Une pelote de Katia Merino Basic
Pour le numéro d'aiguille, j'ai oublié, mais je dirais... du 4?
Côtes 1/1 du début à la fin, je l'ai fait un peu long exprès pour qu'il soit slouch.

Elle m'avait commandé un bonnet gris en côtes, en me joignant le lien d'un site qui vend des choses en laine super belles, super simples, super chères. Ce bonnet de rien du tout que vous voyez là, par exemple, était vendu - si mes souvenirs sont bons - 75 euros, sous prétexte qu'il avait été fait à la main par un pêcheur polonais avec de la pure laine.
Ha ha! J'avais eu un grand éclat de rire en lisant ça. D'abord parce que dans mon esprit, y avait pas vraiment de mer en Pologne (après j'ai découvert que si, en fait) et puis parce que tout ça sentait bon l'arnaque folklorique.

J'ai sorti une petite pelote de Katia Merino Basic qui se tournait les pouces dans un coin et hop, en deux soirées, c'était plié. J'avais coiffé le pêcheur polonais au poteau et ce, pour la modique somme de 4,50 euros.

Remarquez, c'était peut-être pas plus mal de ne pas casser sa tirelire parce que le bonnet a été porté puis perdu. Il est peut-être parti rejoindre ses compères en Pologne, en passant par la mer (oui, parce qu'il y a la mer en Pologne. Si ça vous surprend, c'est que vous deviez confondre...)







jeudi 28 janvier 2016

Chaussette de club

Vous êtes étonnamment nombreux (plus de neuf cent cinquante!!) à avoir à ce jour consulté le premier article que j'avais consacré aux protège-clubs de golf tricotés pour mon papa.

Après la série 2012 et la série 2013, je vous présente donc le look 2015!



dimanche 17 janvier 2016

Retrouvailles

Pour Noël, comme je vous le disais, j'ai traversé une sorte de frénésie du homemade qui m'a valu, notamment, de renouer avec ma machine à coudre.

Enfin quand je dis "renouer", c'est un abus de langage. Il conviendrait de dire que je l'ai redécouverte, car j'avais à peu près tout oublié pendant ces six mois de négligence. J'ai dû réapprendre à enfiler la machine et j'ai refait exactement les mêmes conneries que lors de mes premiers débuts (comme passer deux heures à démonter tout le mécanisme de la canette sans réussir à le remonter pour finir par comprendre qu'en fait, c'était inutile de tout enlever, qu'il suffisait d'ôter le petit machin qui soutient la canette en question.)

Ces deuxièmes débuts furent donc relativement pénibles et je n'ai eu de cesse de me demander pourquoi diable je m'ingligeais ça, mais bon finalement, je suis repartie en piste.

D'après l'excellent tuto des Lubies de Louise, disponible ici

lundi 11 janvier 2016

Again and again...

On ne s'en lasse pas... (enfin vous je ne sais pas, mais moi non!)




Vous la reconnaissez?
L'indécrottable...
L'inoxydable...
L'indémodable...
L'incontournable...
Cassis shawlette!

lundi 4 janvier 2016

Moutarde et wasabi

Les fêtes sont passées, les cadeaux offerts, la boîte de chocolats maison touche à sa fin (le problème va être maintenant de se retenir d'entretenir un stock permanent tout au long de l'année) et vous avez pris l'excellente résolution de laisser plein de commentaires sur ce blog (oh, c'est vrai? Merci!!)

Pour Noël, j'ai voulu tricoter un petit pull à ma nièce.
Ma soeur m'avait dit: "Une couleur gaie, du moutarde par exemple."
Moi j'étais tout à fait pour. Mais le reste du monde était contre.
Impossible de trouver une laine d'une jolie couleur moutarde qui se tricote en 4 et passe à la machine. Vous y croyez, vous?



Ayant fait chou blanc avec ma moutarde, je suis restée dans le registre du gustativement relevé et du visuellement joyeux en choisissant... du wasabi!

Bon, je dois dire que j'ai douté de cette couleur pendant tout le tricot.
J'ai également douté du modèle pendant tout le tricot.
J'ai un peu fini par douter du tricot pendant tout le tricot.
J'ai même carrément changé de modèle en cours de route parce que décidément, j'avais trop de doutes et ça n'allait pas du tout du tout.
En définitive, je suis contente d'avoir opté pour un autre modèle parce que ce deuxième choix m'a beaucoup plu.


Petites feuilles, Lisa Chemery, disponible sur Ravelry


samedi 2 janvier 2016

C'est reparti!

Très bonne année 2016 à tous, lecteurs de ce blog par millions et milliasses!

Je vous la souhaite aussi paisible que possible, avec des moments de douceur et du courage face à l'adversité, et bien sûr avec des kilomètres de mailles tricotées, jetées, coulées, glissées, montées, remontées, torses ou rabattues!


Je vous souhaite de tricoter avec style pour vous deux, pour vous seul, pour vous trois, six ou dix, pour tous et pour chacun!

À très bientôt pour la suite des cadeaux de Noël!