dimanche 15 octobre 2017

Chacun sa came, chacune son caméo

Pour l'anniversaire d'une amie, j'ai tricoté un joli châle tout simple et tout simplement réjouissant: le Caméo (modèle gratuit en anglais sur Ravelry). Vous comprendrez bien que je ne pouvais pas poster ce billet avant de le lui avoir offert et comme son anniversaire était... début juin, ben, heu... comment dire... ouais bon, j'ai traîné, quoi, ça va ça va!





Pour ce faire, j'ai puisé dans mon vaste stock de Holst Garn et opté pour du gris, clair et foncé. Ca tombait bien, j'en avais pas mal.
Ouais sauf que, en cours de châle, j'ai commencé à manquer de gris foncé. Et qui c'est qui avait du gris foncé tricoté sur elle? Ma robe d'hôtesse. Rappelez-vous...



Cette robe que, malgré force auto-persuasion et moult pensées positives, je n'ai en fait jamais aimée. Et jamais portée (l'encolure me gêne affreusement. Les couleurs sont tristes. Ca me déprime rien que de la voir. Je me trouve moche et vieille dedans. Je l'aime pas, je vous dis!)
Du coup, je n'ai pas tergiversé, j'ai tout détricoté pour récupérer mon précieux gris foncé à recycler illico en châle. Ah, je dois dire que je suis soulagée de l'avoir détricotée. Certes, ça relance la quête de la robe en tricot parfaite (en clair, j'ai pas fini de vous emmerder avec ça), mais au moins, j'utilise cette belle laine à bon escient plutôt que de la laisser au fond de la penderie.
Ce châle, donc.


Un vrai petit régal de tricot. Du point mousse (qui rend très bien avec la Holst Garn Noble), des picots au bout des rangs (que j'ai soigneusement ratés mais on n'y voit presque rien), de l'uni, de la rayure, une dentelle facile... tout ce qu'il faut pour être heureux.
Le résultat est nuageux, un voile tout doux sur les épaules!


Il me plaît tellement que j'en ai relancé un deuxième sans tarder, en piochant toujours dans mon stock de Holst Garn.
Dans des tons frais comme le printemps... (oui à l'époque, c'était encore le printemps).
J'ai zappé la dentelle, parce que je trouvais que le mélange de couleurs ne s'y prêtait pas.


Je crois que celui-là je l'aime encore plus. Serait-ce parce qu'il m'était destiné? Allez savoir, on n'est jamais à l'abri d'un excès d'égoïsme. Quoi qu'il en soit, il fait partie de ces tricots qui, immédiatement et au bout de quelques rangs seulement, sont devenus non seulement à moi mais se sont imposés comme étant MOI. Une fusion aussi rapide qu'indéniable, une entente qui dépasse l'entendement, disons-le: un coup de foudre.


J'ai beaucoup porté mon coup de foudre au cours de l'été - au moins une raison de se réjouir des jours pourris - et je n'ai qu'une envie: m'en faire un autre. Pour l'automne (tout de suite maintenant, quoi). Avec mon éternel stock de Hoslt Garn puisque de ce côté-là, on est toujours bons.



1 commentaire:

  1. Contente de te retrouver !! Voilà deux jolis châles, une robe qui retourne en pelotes dans le panier (de quoi faire plein d'autres châles!).Bravo pour t'être appliquée à louper les picots! Ce modèle me tente bien mais mon placard (mon dressing, ça fait plus chic !)déborde de douceurs pour mon petit cou. Je vais sûrement lâcher les aiguilles cet après midi pour la tondeuse à gazon si le vent n'apporte pas de la pluie. L'activité est un peu plus fatigante, juste un peu !Belle journée, annie35

    RépondreSupprimer